état d'esprit de candidats
étape 8/8

Le lendemain des résultats d'admission


Concours
Rédacteur
Rédacteur principal 2ème classe
Session 2019/2020

Nous voilà enfin au terme final tant attendu par nos candidates. Lauréates ? Pas lauréates ? à découvrir ci-dessous…

57. Comment te sentais-tu hier avant la publication des résultats ?

StéphanieTrès impatiente de connaître les résultats. J’étais en congés avec mes enfants donc j’ai pu m’occuper un peu l’esprit.

oLaëtitia : Jeudi 13/02/2020. C’était l’ascenseur émotionnel ! Entre espoir et incertitude…

Isabelle : Jeudi 27/02/2020. Résultats avec 3 jours de retard. Je me sentais sereine d’autant que les résultats ont été publiés plus tôt qu’à l’heure prévue donc je n’ai pas eu le temps de stresser le jour même.

Ingrid : Je n’y pensais pas, les résultats sont parus plus tôt donc je n’ai pas eu le temps de monter en pression.

Bénédicte : Stressée !!

Fabienne : L’angoisse montait mais il restait six jours avant la publication J’avais d’ailleurs validé ma journée de congés pour ne pas travailler le jour J mais le CDG a publié les résultats en avance !

58. Figures-tu sur la liste des admis ?

Stéphanie : Oui !

Laëtitia : Oui !

Isabelle : J’ai la chance de figurer sur la liste des admis oui.

Ingrid : Oui je figure sur la liste des admis !!

Bénédicte : Oui !!

Fabienne : Oui !

59. Quel fut ton sentiment à la lecture de la liste ?

Stéphanie : Un soulagement immense et une revanche sur mon échec de 2017 à 0,08 point.

Laëtitia : Une immense joie et un immense soulagement !

Isabelle : Je n’arrivais pas à me connecter donc j’ai demandé à un membres de groupes facebook de Christofle Erion de vérifier si mon nom figurait sur la liste des admis. J’ai donc pu consulter cette liste après coup, et après avoir appris que j’étais admise.

Ingrid : De la joie, un soulagement ! J’ai même versé ma petite larme.

Bénédicte : Les larmes aux yeux ! Très heureuseeeee

Fabienne : De la fierté et de la joie !

60. Comment as-tu passé le reste de ta journée ?

Stéphanie : J’étais sur un petit nuage, je n’ai pas pu faire grand chose.

Laëtitia : Avec un sourire béa scotché sur le visage !

Isabelle : J’ai passé le reste de la journée à me demander quand je serais nommée (sic).

Ingrid : Je n’ai fait que de prévenir mon entourage et mes proches 😉 Ils m’ont tous soutenue dans cette épreuve ! Je nen revenias pas d’avoir réussi. En fin de journée les nerfs ont lâchés et j’avais mal partout.

Bénédicte : Excellente journée ! Il neigeait… De nombreux proches étaient ravis pour moi. Je n’ai pas été très productive au travail ce jour là (lol).

Fabienne : J’ai appris les résultats le vendredi soir à 18 heures, donc j’ai passé une belle soirée entourée de mes proches !

61. Que disent tes proches et amis qui, avec toi, attendaient impatiemment ces résultats ?

Stéphanie : Mes proches me disent qu’ils étaient certains que ce soit bon pour moi car j’avais beaucoup travaillé et que le résultat ne pouvait en être autrement.

Laëtitia : Beaucoup de félicitation et de messages amicaux, tant de la part de mes collègues que de ma direction, du DGS et de la DH.

Isabelle : Tout le monde est content pour moi. Ils me disent que c’est mérité car je me suis beaucoup investie dans ce concours.

Ingrid : J’ai bien évidemment été félicité par mes collègues, par ma hiérarchie, par ma famille et mes amis.

Bénédicte : Que ma réussite était une évidence. Ils sont ravis pour moi. C’es tamplement mérité.

Fabienne : Un soulagement, tout le monde est content !

62. Comment vois-tu les choses professionnellement maintenant ?

Stéphanie : Ma responsable m’a confirmé ma nomination sur ce grade au poste que j’occupe actuellement.

Laëtitia : J’ai discuté avec mon directeur. Plusieurs choses doivent intervenir :

=> d’une part ma nomination avec un intitulé qui va changer

=> mon poste étant voué à évoluer, je dois refaire ma fiche de poste car mon directeur souhaite que je prenne plus de hauteur sur les dossiers, que je passe plus en mode “pilotage et coordination” plutôt “qu”exécution”

=> peut-être une augmentation de salaire, mon directeur doit intervenir auprès du DGS en ce sens

 Isabelle : Seule ma fiche de paie sera impactée par ce concours, je ne compte pas changer de poste.

Ingrid : Je vais attendre les élections municipales qui ont lieu dans quinze jours puis je demanderai ma stagiairisation en fonction du candidat élu au poste de maire. Sinon je trouverais un autre poste dans une autr collectivité en demandant d’être stagiaire.

eBénédicte : Les portes s’ouvrent. Je me sens légitime. Je serais davantage respectée (et jalousée malheureusement mais il paraît que cela fait partie du jeu). Je me vois davantage faire du management… J’ai envie d’en faire d’ici deux à trois ans, le temps de me perfectionner avant dans les compétences juridiques qui sont mon coeur de métier.

Fabienne : Je vais rédiger une lettre au Maire. J’ai annoncé les résultats à mes collègues et à mes responsables hiérarchiques. Tout le monde est content. Je vais enfin pouvoir avancer dans ma carrière.

63. Penses-tu continuer sur les concours ? si oui lesquels ?

Stéphanie : Mon prochain concours sera celui d’attaché en novembre 2020. Je voulais également faire l’examen professionnel de rédacteur principal mais je ne remplis pas encore les conditions.

Laëtitia : Oui je suis inscrite à la préparation d’attaché en vue de tenter le prochain concours 2020/2021.

Isabelle : Je vais préparer et me présenter au concours d’attaché.

Ingrid : Je vais me préparer au concours de rédacteur principal pour octobre 2021.

Bénédicte : Je suis en pleine réflexion sur le sujet. Je vais m’inscrire au concours d’attaché mais je souhaite avant tout prioriser ma famille cette année, donc mon investissement sera moins conséquent pour ce concours.

Fabienne : Oui, je vais passer le concours d’attaché en novembre 2020 !

64. As-tu un message pour toutes celles et tous ceux qui liront ton témoignage scindé en 8 parties allant d’avant les épreuves écrites au lendemain de la publication de la liste des admis ?

Stéphanie : Un concours ne s’improvise pas ! J’ai débuté en 2015 avec rédacteur puis en 2017 avec rédacteur principal 2ème classe, puis en 2018 avec une première tentative du concours d’attaché, puis en 2019 avec l’obtention du rédacteur principal… Finalement, depuis mon entrée dans la FPT fin 2013 en tant qu’adjoint administratif je n’ai cessé de passer des concours et cela m’a permis d’acquérir de solides bases et connaissances. J’ai eu des hauts et des bas mais avec un travail régulier, des pauses, j’arrive progressivement à gravir les marches. Mon objectif est attaché. Je vais donc continuer sur ma lancée car si je m’arrête je pense ne jamais m’y remettre ! J’ai réussi à accepter mon échec de 2017 pour rédacteur principal, à l’analyser  et m’en servir comme une force pour cette session 2019. Croyez en vous et en vos capacités ! Nhéhsitez pas à demander de l’aide !

Laëtitia : Le message principal serait de dire que malgré plusieurs échecs il faut persévérer, le travail et la ténacité finissent toujours par payer. Ne pas hésiter à se rapprocher de tous les services de sa collectivité pour avoir des informations sur leur quotidien, et rester curieux de l’environnement territorial et des actualités jusqu’au dernier moment.

Pour l’écrit, ne pas hésiter à s’entraîner un maximum sur les notes à l’aide des annales sur internet ou sur des ouvrages dédiés.

Et pour l’oral, échanger avec les autres membres sur le groupe facebook de Christofle Erion qui est un vivier d’infromations car chacun avec ses connaissances dans son domaine peut aider et éclairer les autres. Faire des oraux blancs avec ses collègues est un bon entraînement également.

Isabelle : Mon message est : “Révisez, révisez, révisez !! et accrochez-vous !! Si j’ai réussi, pourquoi pas vous ?”.

Ingrid : Il ne faut pas baisser les bras et travailler régulièrement ! Le travail paye mais il faut vraiment le faire régulièrement, j’insiste. Lors des moments bas il faut du repos pour remonter plus haut ensite. Cela ne sert à rien de continuer de travaille s’il y a de la fatigue ou une baisse de moral. Le repos est indispensable pour mieux reprendre ensuite. La réussite procure beaucoup de bonheur, de soulagement et de fierté. Les étapes sont longues mais y les respectant chacune on y arrive ! Dernier conseil : être soutenu.e par son entourage pour une meilleure réussite.

Bénédicte : Faites-vous confiance !! Démarrez le plus tôt possible les révisions, il vaut mieux à mon sens réviser cinq minutes par jour pendant un an que cinq heures par jour pendant un mois ! Gardez un équilibre de vie. Faites des rencontres avec d’autres candidats au concours et entraidez-vous tant pour l’aspect intellectuel mais aussi pour l’aspect psychologique ! Ne baissez pas les bras à la moindre difficulté car il y en aura assurément ! L’important est d’avancer et d’avoir un projet professionnel adapté à vos envies profondes !

Fabienne : TRAVAIL !! C’est le seul message ! Si vous pensez assez travailler c’est que vous ne travaillez pas encore assez ! Pensez aux candidats qui voleront votre place ! Un concours c’est certes une part de chance mais c’est surtout des heures passées à travailler et à sacrifier certaines choses de la vie personnelle. Quand on passe un concours on pense concours, on vit concours. Bonne chance à vous et au travail !

Ensemble des états d'esprit de ce concours...

Interviews par Christofle Erion

Christofle Erion

Print Friendly, PDF & EmailImprimer - N'oubliez pas le droit d'auteur
Noter
Nombre de vues de cette page : 234