état desprit de candidats
étape 3/8

5 jours avant la publication
des résultats d'admissibilité


Concours
Rédacteur
Rédacteur principal 2ème classe
Session 2019/2020

Vendredi 13 décembre 2019

A cinq jours de la publication des résultats d’admissibilité au concours de rédacteur territorial et rédacteur principal territorial, nous sommes allés à la rencontre de 8 candidats, membres de notre groupe Facebook dédié à ces deux concours, et nous leur avons posé une série de huit questions afin de connaître leur ressenti et leur état d’esprit du moment, à l’approche de la première marche menant à l’obtention du concours..

17. Comment te sens-tu à 5 jours de la publication des résultats d’admissibilité (épreuves écrites)

Stéphanie : Je suis sereine. Étrangement je suis moins impatiente que pour le concours d’attaché. J’ai très peu pensé aux résultats pendant tout ce laps de temps. Étrangement encore, la nuit dernière, un de mes rêves avait justement cette thématique.

Laëtitia : Impatiente de savoir enfin !

Isabelle : Je suis sereine quant à la promulgation des résultats pour la simple et bonne raison qu’étant submergée de travail depuis ma mutation je n’ai pas le temps d’y penser.

Ingrid : J’en ai marre, j’ai très envie de savoir afin que cela me reboost pour préparer l’oral ! Car je n’ai plus du tout de motivation à me remettre dedans. Je suis sereine, mais j’ai peur d’une mauvaise surprise ! J’ai aussi très envie que ma collègue soit admissible afin que nous puissions continuer ensemble l’aventure.

Nawal : Je stresse car les résultats tombent petit à petit sur internet et de chaque centre de gestion.

Bénédicte : Je me sens plutôt bien… Ma vie est bien remplie, et le trio que nous avons créé avec deux autres candidates sur le groupe facebook me motive au quotidien. On s’écrit et on se motive quasi quotidiennement.

Magalie : J’évite de penser aux résultats. Comme à chaque concours après l’épreuve je pars avec l’idée que je ne vais pas réussir…

Fabienne : Absolument pas concentrée sur le concours… Nouveau chef, beaucoup de boulot, de problématiques… Compliqué d’allier l’ensemble.

18. Penses-tu figurer sur la liste des admis à passer l’épreuve orale ?

Stéphanie : J’ai travaillé plus que pour la session précédente de ce concours, alors j’espère y voir mon nom. D’autant que la session précédente, sans l’avoir travaillé, mon nom figurait sur la liste des admissibles. Par conséquent je serai déçue d’avoir travaillé et ne pas y être. Maintenant patience…

Laëtitia : Certains jours je pense que c’est bon ! Et le lendemain je pense que cela ne passera pas…

Isabelle : Honnêtement je ne sais pas si je serai admissible. Plus j’y pense et plus je trouve avoir mal fait !

Ingrid : J’ai bon espoir d’être sur la liste car l’épreuve du matin s’est très bien passée. Celle de l’après-midi moins facilement. Mais je me dis que la moyenne des deux devrait le faire ! Reste à connaître la note d’amissibilité.

Nawal : Je l’espère !

Bénédicte : J’ai l’espoir, oui ! Je sais que jamais rien n’est acquis, mais j’ai tout de même envie d’y croire. 

Magalie : Je ne pense pas figurer dans la liste des admis à passer l’épreuve orale.

Fabienne : Oui, j’ai travaillé pour et clairement je n’envisage pas d’autre issue.

19. Que regrettes-tu sur la/les copie(s) que tu as rendue(es) lors des épreuves écrites ?

Stéphanie : Pour la partie des questions, je regrette d’avoir fait l’impasse dans mes révisions sur le thème des marchés publics, mais globalement je suis satisfaite. Pour la partie du rapport, je regrette d’avoir manqué une fois de plus d’organisation et de temps pour mieux réfléchir et organiser mes propositions.

Laëtitia : Je pense avoir fait un hors-sujet sur la note. Je pense que mon introduction est bonne, ma rédaction et mon développement également, mais tout dépend de la façon dont sera sanctionné ce que je pense être hors-sujet.

Isabelle : Plus le temps passe et plus je me dis que j’aurais pu faire mieux ! Il faudrait que j’apprenne à gérer mon stress.

Ingrid : Ne pas avoir réussi à organiser mes idées sur la note de synthèse en quatre parties bien claires. Il manquait des éléments. J’ai donné tout ce que je pouvais après !

Nawal : Rien sur le moment, j’ai donné mon maximum !

Bénédicte : Etre partie avant l’heure de fin de l’épreuve.

Magalie : Mon plan n’est pas assez pertinent et mon devoir manque d’éléments de synthèse.

Fabienne : Rien du tout.

20. As-tu travaillé/renforcé ta culture territoriale depuis les épreuves écrites ?

Stéphanie : Non, je ne peux pas dire cela. Je lis les titres de certains articles, j’écoute l’actualité mais j’avoue avoir laissé de côté mes révisions dan l’attente des résultats. Ma motivation s’est quelque peu perdue et je n’ai pas trouvé le temps ni l’envie pour m’accorder des temps de révision. Pour préparer l’écrit j’ai délaissé ma vie de maman et j’ai eu besoin de retrouver un équilibre personnel.

Laëtitia : Oui ! J’ai eu la chance de suivre la formation d’intégration à la fonction publique, en novembre, et j’ai continu à suivre le groupe facebook et à lire des articles sur l’actualité territoriale.

Isabelle : J’ai travaillé en suivant des mooc Fun, en lisant des ouvrages ainsi que les publications sur le groupe facebook. Malheureusement, depuis un mois et ma mutation, je n’ai plus eu le temps de réviser comme je le voudrais.

Ingrid : J’ai maintenu avec le groupe facebook, j’ai lu la Gazette des Communes, la Lettre du Cadre dès parutions. Mais je n’ai pas travaillé autant qu’il aurait fallu ! Ne pas savoir fait baisser la motivation et après les écrits j’étais très fatiguée par j’avais vraiment tout donné dans les épreuves. Il me fallait un temps de repos. Ma famille avait aussi besoin de me retrouver. Mes enfant n’en pouvaient plus. Tout tourner autour du concours !

Nawal : Je n’ai pas beaucoup travaillé. J’ai acheté un bon livre de culture générale et je suis de plus près l’actualité.

Bénédicte : Oui. Avec le trio évoqué à la question précédente. Préparation avec le groupe facebook et les modules de révision du groupe. En continuant de réaliser des recherches sur Google, en lisant les article de l’Association des maires de France, certains de la Gazette des Communes, etc. En écoutant des vidéos disponibles sur Youtube.

Magalie : J’ai travaillé ma culture territoriale avec des livres qui aident à préparer le concours.

Fabienne : J’avais préparé un planning de notions à réviser. Je l’ai tenu dans son ensemble… Le planning n’était pas ambitieux.

Du coup si je suis admissible, je vais devoir me transformer en rat de bibliothèques ! Ce sera donc à fond les ballons !! 

21. As-tu travaillé une présentation pour les épreuves orales ? comment ? 

Stéphanie : J’avais travaillé ma présentation dans l’espoir d’aller à l’oral d’attaché. Celle-ci a été validée par une fonctionnaire attaché principal et jury de concours. Par conséquent, je vais juste la retravailler pour la faire tenir sur le temps imparti qui est différent pour le concours de rédacteur principal.

Laëtitia : J’avais fait une présentation en 2017 (formation CNFPT et entretien avec la DRH) mais si je suis admissible je voudrais la reprendre en mettant en avant mes compétences et non pas faire une présentation chronologique.

Isabelle : J’ai préparé une présentation soumise à un formateur qui l’a validée.

Ingrid : J’ai commencé ma présentation de l’oral après avoir regardé des vidéos sur Internet, avec le distanciel du CNFPT. Ce n’est pas encore tout à fait prêt et je n’ai pas commencé à l’apprendre ni à me filmer.

Nawal : Non. Pour la présentation je préfère attendre les résultats mais je sais déjà comment orienter ma présentation.

Bénédicte : Oui. A l’écrit en priorité. Je l’ai également lu et chronométrée, je l’ai laissée en suspens il y a plusieurs semaines, je vais la réétudier vendredi à venir.

Magalie : J’ai travaillé une présentation pour l’épreuve orale mais elle n’est pas encore terminée. Je me suis servie de livres qui aident à préparer l’oral du concours, de ma fiche de poste, de la présentation orale d’une personne qui a réussir le concours.

Fabienne : Oui. Je me suis imaginé une préparation. J’ai déjà passé un oral de concours, je sais donc à quoi m’attendre et je sais me présenter.

22. Qu’est-ce-qui est pour toi le plus difficile dans cette période de plusieurs semaines entre le passage des épreuves écrites et la publication de la liste des admissibles ?

Stéphanie : De rester motivée et de continuer à travailler !

Laëtitia : L’attente et le doute de savoir si l’on a bien fait ou pas !

Isabelle : J’ai le temps d’oublier ce que j’avais appris pour l’écrit !

Ingrid : Le plus difficile est de garder la motivation et le rythme de travail !

Nawal : Une baisse de motivation ! Il y a un relâchement !

Bénédicte : Approfondir certaines notions : management, mises en situation, finances, marchés publics.

Magalie : Je trouve que le temps est long entre l’écrit et les résultats de l’écrit dans le CDG 30.

Fabienne : C’est long !! C’est démotivant ! Je n’ai pas su me mobiliser comme je l’aurais aimé durant ce temps… C’est dommage et j’espère que cela ne me sera pas fatal !

23. Comment t’imagines-tu devant ton écran le jour J, au moment de la publication des résultats d’admissibilité ?

Stéphanie : J’ai mal vécu l’annonce des résultats d’attaché où j’étais justement au travail. J’ai vu la joie de certains alors que moi j’étais recalée. Sachant que les résultats doivent être publiés le 18 ou le 19/12/19, et que j’avais des RTT à solder, j’ai pris ces deux jours accolés à ma semaine de vacances. Par conséquent je serai chez moi, et seule pour regarder.

Laëtitia : Stressée à vérifier chaque minute si la liste est publiée !

Isabelle : Je ne serai pas stressée. Le challenge pour cette année est réussir : reprendre le travail, recommencer à apprendre ! En 2020, ce sera différent, je me présenterai à l’examen de rédacteur principal ainsi qu’au concours d’attaché, pour les réussir !

Ingrid : Je ne m’imagine pas ! J’espère être ravie…

Nawal : Je ne vais pas regarder ! Je demanderais sûrement à quelqu’un de le faire pour moi.

Bénédicte : Stressée ! Je vais avoir des difficultés à me concentrer au travail, que ce soit positif ou négatif. Si c’est négatif, je vais être vraiment triste. 

Magalie : Je vais regarder si les résultats sont publiés avant l’heure et ceux-ci plusieurs fois ! Quand ils seront publiés je vais me dire que mon nom ne va pas y figurer !

Fabienne : Complètement stressée !: Pour dire, j’actualise déjà la page des résultats !! Et oui, un CDG peut mettre les résultats un peu avant !

24. Si tu figures sur la liste des reçus à l’écrit, comment vois-tu le reste de ta journée ?

Stéphanie : Avec la bananes aux lèvres ! Des SMS à toute ma famille qui attend comme moi ! Un apéro dînatoire le soir avec mon mari et mes enfants, et l’élaboration d’un plan de révision.

Laëtitia : J’ai déjà été deux fois admissible à l’oral, donc je serai contente mais je ne fêterai rien car je sais par expérience que l’épreuve n’est pas terminée. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

Isabelle : En cas d’admissibilité, je ne boira pas de champagne. Par contre je stresserai en me demandant comment trouver le temps de réviser.

Ingrid : J’ai surtout prévu de me remettre au travail de manière acharnée si je suis admise aux écrits dès la publication des résultats.

Nawal : Je pense que je travaillerais de suite ma présentation. Je n’ai pas prévu de fêter cela car rien n’est acquis. Beaucoup ont eu l’écrit et pas l’oral.

Bénédicte : Le sourire au visage en continu ! Joyeuse ! Prête à m’organiser et donner le meilleur de moi-même. Pour fêter cela, je vais certainement prendre un apéro en famille le soir. J’appellerai mon compagnon, mes parents, je préviendrai mon DGS et je sais d’avance que je ne saurais pas le cacher aux collègues. 

Magalie : Si mon nom figure je vais regarder plusieurs fois la liste pour être sûre qu’il n’y ait pas d’erreur. Je vais me dire qu’il va falloir réviser le plus possible pour avoir un maximum de chance de réussir. Je ne vais pas le fêter car ce n’est qu’une étape de franchie.

Fabienne : Si les résultats tombent lundi (ndlr : 16/12/19) je me mets directement à réviser vu que je ne travaille pas le lundi. Je ne fêterai pas cela. J’enverrai un message à ma collègue pour la prévenir que je vais poser de nombreux jours pour mettre toutes les chances de mon côté !

Ensemble des états d'esprit de ce concours...

Interviews par Christofle Erion

Christofle Erion

Print Friendly, PDF & EmailImprimer - N'oubliez pas le droit d'auteur
Noter
Nombre de vues de cette page : 737